Louboutin Sandal Heels

15 october 2009 unfpa in the news

Rien n’a filtré des entretiens que les deux Chefs d’Etat ont eus en tête à tête. Mais, au regard des relations qu’entretiennent les deux hommes d’Etat, il n’est pas exclus que Denis Sassou N’Guesso et Faure Gnassingbé aient passé en revue les questions d’intérêt commun. Puisque Brazzaville et Lomé développant d’excellentes relations de coopération et d’amitié, le renforcement de cette coopération, vieille de plusieurs années, ne devrait pas avoir manqué dans les échanges à huis clos entre les deux chefs d’Etat..

is a great destination for any fan of American history. Be sure to tour the Carlyle House, where colonial Virginia comes to life for an experience the entire family can enjoy. Then stop in at the Stabler Leadbeater Apothecary, where many prominent Americans including Martha Washington and Nelly Custis were customers.

L’édition abonnés 100% digital Accès illimité à tous les contenus payants sur tous vos écransActualités > Société > Dossier sur les Roms dans Valeurs actuelles: amende de 2.000 euros pour provocation à la haineDossier sur les Roms dans Valeurs actuelles: amende de 2.000 euros pour provocation à la haineLe directeur de publication de l’hebdomadaire Valeurs actuelles, Yves de Kerdrel, condamné en appel à 2.000 euros d’amende pour provocation à la discrimination, la haine ou la violence envers les Roms, pour un dossier intitulé « Roms l’overdose » ((c) Afp)Publié le 09 décembre 2015 à 16h05Paris (AFP) Le directeur de publication de l’hebdomadaire Valeurs actuelles, Yves de Kerdrel, a été condamné mercredi en appel à 2.000 euros d’amende pour provocation à la discrimination, la haine ou la violence envers les Roms, pour un dossier intitulé « Roms l’overdose ».En première instance, le tribunal correctionnel de Paris l’avait condamné le 5 mars à une amende de 3.000 euros, et avait également retenu la diffamation. Jugement dont le prévenu avait fait appel.Mercredi, la cour d’appel de Paris a également ordonné la publication dans Valeurs actuelles et un autre journal, d’un communiqué judiciaire qui souligne le caractère « particulièrement stigmatisant » envers les Roms du dossier publié fin août 2013.Yves de Kerdrel et la société Valmonde, éditrice du journal, ont aussi été condamnés à verser solidairement 2.000 euros de dommages et intérêts à la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) et un euro à l’association La voix des Roms, ainsi qu’à la Maison des Potes.Condamnation « logique, normale », selon l’avocat de la Voix des Roms, Me Henri Braun, pour que le journal « comprenne qu’il y a des choses qui ne se disent pas », et qui peuvent entraîner des « violences racistes ».L’une des avocates de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), Fatima Raji, a quant à elle souligné que « le racisme à l’égard des Roms est une réalité préoccupante », les Roms étant « la communauté le plus stigmatisée en France aujourd’hui », selon elle, rapport du Collectif national droits de l’Homme (CNDH) à l’appui.Samuel Thomas, vice président de la Maison des potes, a quant à lui jugé que le montant des condamnations prononcées contre le journal qui « booste ses ventes avec des unes à caractère raciste », n’est « ni dissuasif ni proportionné ».Jeudi dernier, la cour d’appel avait déjà confirmé la condamnation de M. de Kerdrel à 2.000 euros d’amende pour provocation à la discrimination envers les musulmans, pour une couverture présentant une Marianne voilée fin septembre 2013.Selon Me Basile Ader avocat du journal, dans ce dossier, le journal a formé un pourvoi en cassation, mais ne le fera pas a priori contre la décision rendue mercredi, bien qu’elle soit « contestable en son principe ».Joint par l’AFP, Yves de Kerdrel a pris acte de cette deuxième condamnation en une semaine, laquelle « s’inscrit dans un contexte où Mediapart vient de bénéficier d’une amnistie fiscale de 4 millions d’euros sans que cela n’émeuve personne et où nous avons été exclu du système des aides au pluralisme par le décret Pellerin du 6 novembre.

Laisser un commentaire